Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les équipements obligatoires pour circuler à vélo :

  • casque - enfant jusqu'à 12 ans ; sanction en cas d'absence : amende jusqu'à 750 € ;
  • gilet de sécurité - hors agglomération : la nuit ou en cas de luminosité insuffisante ; sanction en cas d'absence : amende jusqu'à 150 € ;
  • sonnette en bon état - sanction en cas d'absence : amende jusqu'à 38 € ;
  • éclairage fonctionnel - sanction en cas d'absence : amende jusqu'à 38 €.

 

Les équipements obligatoires

  • Deux freins, avant et arrière ;
  • Un avertisseur sonore audible à une distance d'au moins 50 mètres ;
  • Un feu avant jaune ou blanc et un feu arrière rouge (la nuit ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante) ;
  • Des catadioptres (dispositifs rétro-réfléchissants) : de couleur rouge à l'arrière, de couleur blanche à l'avant, de couleur orange sur les côtés et sur les pédales ;
  • Le port d'un gilet rétro-réfléchissant certifié est obligatoire pour tout cycliste (et son passager) circulant hors agglomération, la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante ;
  • Le port d'un casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu'ils soient conducteurs ou passagers ;
  • Le transport de passager ne se fait que sur un siège fixé au vélo. Si le passager a moins de 5 ans, ce siège doit être muni de repose-pieds et de courroies d'attache.

Les équipements recommandés

  • Le port d'un casque qui réduit la gravité des blessures à la tête lors d'un accident ;
  • Un écarteur de danger qui incite les automobilistes à s'éloigner ;
  • Des rétroviseurs ;
  • Le port de vêtements de couleur claire ou d'un dispositif rétro-réfléchissant quel que soit le temps.

Les conseils pratiques

  • Surveillez l'état de vos pneus  : un pneu usé ou mal gonflé tient moins bien la route et crève beaucoup plus facilement ;
  • Évitez les accessoires vestimentaires trop longs ou déstabilisants (écharpe, sac en bandoulière...) ;
  • Utilisez des pinces à pantalon.

  À savoir : Le code de la route s'applique aux cyclistes comme aux autres usagers de la route. Chaque infraction est passible d'une amende.

 Retrait de points, amende : quelle sanction en cas d'infraction à vélo ?
Vérifié le 15 juillet 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

En cas d'infraction routière commise à vélo, vous ne risquez pas de retrait de points sur votre permis si vous avez le permis de conduire.
Toutefois, si vous commettez une infraction grave, le juge peut vous interdire de conduire tout véhicule à moteur, y compris une voiture sans permis (VSP), pendant 5 ans au plus.

Par exemple, en cas de conduite en état d'ivresse ou de mise en danger de la vie d'autrui.

Commettre une infraction en conduisant à vélo est sanctionné par une amende.

Par exemple, si vous conduisez tout en téléphonant. En effet, circuler à vélo impose au conducteur de respecter le code de la route.

À noter : les mêmes règles s'appliquent si vous commettez une infraction routière en conduisant une voiture sans permis (VSP) (voiturette) ou un tracteur.

Sécurité à vélo : mise en place d’une formation pour les 6-11 ans (cliquez pour lire la suite)

Coupdepoucevelo.fr : une aide de 50 € pour la réparation et la reprise en main de votre vélo
Publié le 14 septembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous avez décidé de ressortir votre vieux vélo du garage pour aller travailler, faire vos courses ou bien faire de l'exercice ? Pour vous aider à le remettre en marche et à reprendre confiance en vous, le site coupdepoucevelo.fr vous met en lien avec des réparateurs agréés et vous propose jusqu'au 31 décembre 2020 une aide financière de 50 € pour sa réparation ainsi que des conseils pour votre remise en selle.

Cette mesure fait partie du programme Coup de Pouce Vélo lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, en partenariat avec la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), afin d'encourager l'usage du vélo comme moyen de transport, notamment depuis le déconfinement.

Comment ça marche ?

La réparation

Vous cliquez sur « Je suis un particulier » puis « Je souhaite faire réparer mon vélo » sur la page d'accueil du site coupdepoucevelo.fr .

Vous contactez le réparateur choisi sur la carte interactive des professionnels agréés (réparateurs ou ateliers d'auto-réparation) par mail ou par téléphone afin de convenir d'un rendez-vous, en indiquant vos nom, prénom, date de naissance et numéro de téléphone.

Un code SMS vous sera envoyé pour valider l'opération.

Vous pouvez ensuite vous rendre chez le réparateur avec votre téléphone portable ainsi qu'un justificatif d'identité.

Une prime pouvant aller jusqu'à 50 € par vélo sera directement appliquée sur votre facture pour toutes les prestations qui concernent la remise en état de votre vélo (changement de pneus, remise en état des freins, changement du câble de dérailleur...).

Les pièces et la main d'œuvre sont prises en charge, mais pas les accessoires de sécurité (antivol, gilet réfléchissant, casque, lampes amovibles...).

Vous ne payez que le reste à charge.

La remise en selle

Une séance d'une heure trente à deux heures dispensée par un moniteur agréé est prise en charge par le programme si vous avez besoin d'un accompagnement à l'usage de votre vélo : prise en main, circulation en ville, choix d'un antivol adapté, notions d'autoréparation...

La procédure est identique : il vous suffit de cliquer sur « Je suis un particulier » puis « Je souhaite me remettre en selle » sur la page d'accueil du site.

  À savoir : La plateforme offre également la prise en charge de 60 % des coûts d'installation de places de stationnement temporaire vélo pour les collectivités, les pôles d'échanges multimodaux, les établissements d'enseignement, les bailleurs sociaux et les résidences étudiantes.

  À noter : Devant le succès de l'opération initiée en mai 2020, le ministère de la Transition écologique et solidaire a décidé d'augmenter de 20 millions d'euros le budget attribué au dispositif pour atteindre un total de 80 millions d'euros, ce qui permettra d'honorer toutes les réparations jusqu'au 31 décembre 2020. L'objectif est la remise en état d'1 million de vélos d'ici à la fin de l'année.

 

Pour compléter, voici les recommandations de la Ville de Paris :

https://www.paris.fr/pages/quelques-conseils-de-securite-pour-rouler-a-velo-7382

Tag(s) : #Consommation, #Divers, #Santé, #sécurité, #Transports