Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Commissions d’intervention, frais de rejet de prélèvement ou de chèque, frais pour avis au tiers détenteur… Il existe de nombreuses opérations engendrant des frais d’incidents bancaires.
Ces derniers sont calculés à partir du moment où vous avez dépassé votre découvert autorisé et viennent s’ajouter aux fameux AGIOS.
Résultat : des frais en plus qui s’accumulent qui n’aident pas à s’en sortir, bien au contraire !

Tous ces frais financiers n’ont aucune vertu pédagogique, ils vous enferment dans un cercle vicieux qui va parfois jusqu’au surendettement.

A savoir, les frais pour un chèque rejeté de moins de 50 euros peuvent monter jusqu’à 30 euros.
Ces frais sont prioritaires. Ils sont prélevés, en premier avant vos créanciers.
D’où risque d’impayé de loyer et/ou le budget alimentaire diminué. Les dettes s’empilent, vous avez du mal à faire face.

Rappel : après 2 mois de non paiement de loyer, l'APL n'est plus versée par la CAF et c'est une dette locative qui s'amplifie avec le risque d'expulsion par le bailleur.

Nos conseils :

  • Ne négligez pas la situation, réagissez de suite. En effet, à la moindre difficulté de paiement, mieux vaut prendre rendez-vous avec son banquier pour lui expliquer la situation et voir les solutions qu’il peut vous proposer. Par exemple, il pourrait augmenter le montant de votre découvert autorisé,
  • Préférez le paiement en liquide ou le virement, cela vous évitera d’avoir des frais pour rejet de chèque ou prélèvement refusé. De plus, cela vous permettra de mieux visualiser ce qui vous reste,
  • Vous pouvez également demander à votre banque de bénéficier d’une offre spécifique réservée aux clients qui ont beaucoup de frais,
  • Il est également possible de se faire accompagner par des conseillers extérieurs à la banque.
    Vous pouvez trouver les coordonnées sur le nouveau site d’éducation financière de la Banque de France :
    mesquestionsdargent.fr. Ces conseillers vous aident à prioriser vos dépenses afin d’assainir votre budget.  Ils peuvent également servir de médiateur auprès de votre banque, de votre bailleur ou de votre fournisseur d’énergie.

Ne restez pas seul(e) ! vous pouvez demander conseil aux représentants d’AMLER.

 

Tag(s) : #Consommation, #INFOS PRATIQUES, #Banque